Pourquoi ce blog ?

      Cela fait longtemps que je m’intéresse aux dangers du racisme et à la propagande de certains fanatiques, notamment sur Internet. Le phénomène Dieudonné M’bala M’bala, parfois appelé « dieudomania », a retenu toute mon attention. Je ne veux pas m’acharner sur un homme en particulier en le ramenant sournoisement à ses aspects négatifs ; je mets pourtant de côté les aspects positifs (que Dieudonné a le droit de mettre en valeur et d’exprimer s’il le souhaite). Je veux dénoncer les manipulations et autres bobards dégoûtants d’une secte d’excentriques allant des théoriciens du complot aux néo-nazis en passant par les intégristes religieux, tous réunis par une commune hostilité antijuive mal dissimulée et faisant de Dieudonné, leur nouveau symbole aseptisé, le pont entre eux et le monde extérieur. Je ne suis pas seul à croire que la célébrité de l’ex-humoriste (fortement déclinante heureusement) fait encore aujourd’hui de lui un des plus écoutés et donc des plus dangereux prêcheurs de haine en France. Peut-on parler de cela sans lui faire de publicité ? Je vais essayer d’expliquer ma démarche, puisque selon moi, on peut montrer efficacement à qui ne l’aurait pas encore compris que ce politicien fantaisiste n’est pas le respectable antisioniste qu’il prétend être.

      Les pro-Dieudonné (non neutres par excellence) diront, de mauvaise foi, que ce site n’est pas neutre mais diffamatoire, et que je ne me débarrasse jamais de préjugés grossiers (je laisse de côté les accusations et insinuations antisémites déplacées que ceux qui voient les sionistes partout m’ont adressées). Malheureusement pour eux, quiconque lit les articles du blog voit que, à défaut d’être absolument objectif et inattaquable, je m’efforce d’être renseigné, méthodique et complet, que je ne suis pas sioniste, que je ne corresponds pas du tout à l’image désastreuse du sioniste qu’ils véhiculent, et que ma préoccupation est la lutte contre le mensonge et l’intolérance. Oui, je suis engagé, mais on peut être engagé et soucieux de la vérité, et on peut dire cela, le moins possible mais quand il le faut, sans être prétentieux pour autant. Oui, j’ai déjà conclu au moment où j’écris ces lignes que Dieudonné est progressivement devenu politiquement aberrant et judéophobe, mais quelle personne sensée, même parmi ses anciens amis et parmi les intellectuels antisionistes, n’en fait pas autant aujourd’hui après avoir analysé ses propos et ses activités et constaté aussi des faits qui parlent d’eux-mêmes, c’est-à-dire qui ne laissent pas de place à une mauvaise interprétation ou à un doute ?

      Justement, on m’objectera peut-être que, si l’affaire Dieudonné est entendue, il est inutile de revenir dessus : moins on parle des bonimenteurs paranoïaques qui incitent à la haine, mieux la société se porte. Je pourrais répondre que nous ne connaissons pas en détail les pensées et les intentions de cet ancien militant antiraciste, que nous ne savons pas son degré de responsabilité dans sa chute et dans ses débordements racistes paradoxaux, et qu’il reste en quelque sorte un bon sujet d’étude pour ceux qui cherchent à comprendre les mécanismes de l’endoctrinement par exemple. Cependant, je ne propose pas une telle étude ici, mais tout autre chose. Si je ne cherche pas à présenter le fantaisiste dans toute sa complexité, je ne cherche pas non plus à le réduire à un personnage infâme étiqueté « antisémite ». Pourtant, il est d’abord question d’antisémitisme, nécessairement. Ce blog organise en effet une défense contre une propagande persistante elle-même très organisée, dont le premier sermon peut se résumer ainsi : Dieudonné, anticommunautariste, antisioniste et non antisémite, défend la liberté d’expression contre la dictature de la pensée unique, mais le puissant lobby criminel qu’il combat lucidement par ses provocations d’humoriste cherche à le faire taire par tous les moyens. Mes articles s’adressent d’abord aux personnes de bonne foi mais peu averties qui pourraient être séduites par ce discours de belle allure et pourtant crapuleux, lequel ne peut pas, peut-être même ne doit pas être définitivement interdit et empêché dans une démocratie, et peut provoquer des dégâts, puisqu’il se trouve qu’il ouvre la voie vers de sombres profondeurs insoupçonnées, des thèses liberticides et non plus libérales, des comportements violents et, souvent, une mauvaise santé mentale.

      Voilà donc ce que je propose : réfuter une à une les tromperies de la propagande et présenter une part plus grande de la réalité à qui ne connaît Dieudonné que par des extraits de spectacles et des provocations inoffensives, à qui croit qu’il est injustement victime de préjugés et de malentendus et par suite d’une censure médiatique et de calomnies peut-être orchestrées en haut lieu, à qui ignore la perversité dont l’être humain est capable dans certaines circonstances. Ce blog ne va pas devenir célèbre et ne risque pas de faire une malencontreuse publicité aux racistes. Que les gens non concernés passent leur chemin ! Les articles ne sont là que pour ouvrir les yeux de quelques-uns et fournir à d’autres des moyens de lutte, en tout cas je l’espère. Malheureusement pour lui, Dieudonné, actuelle icône des suprémacistes, des négationnistes et autres extrémistes atteints de complotite aiguë, est le sujet parfait, l’exemple excellent pour un travail de destruction de leurs projets insensés. La reconstruction n’est que prise de conscience des réalités sociales, politiques, historiques de ce monde, ce qui ne signifie pas soumission mais responsabilisation et engagement. Et si Dieudonné lui-même pouvait être reconstruit ou se reconstruire ? Beaucoup l’ont souhaité, moi en premier, bien que l’on sache que l’entêtement pathologique a souvent raison d’un homme.

      Bien entendu, vous pouvez commenter cette page, critiquer les articles, m’aider à améliorer mon travail. J’attends vos propositions. Sachez que je sélectionne les commentaires parce que je ne peux pas laisser passer les propos haineux et les fourberies qui entrent dans la propagande que je combats. Certains ennemis de Dieudonné ne sont pas mes amis, je pense notamment à quelques extrémistes dont le judéocentrisme, j’ose le dire, confine au racisme et à une forme particulière de négationnisme où toutes les falsifications sont bonnes quand il s’agit de présenter Israël ou le peuple juif comme la nation immaculée menacée par les barbares. Eh oui ! Le mensonge et l’intolérance n’habitent pas que les dieudomaniaques.

Publié dans : ||le 23 février, 2010 |33 Commentaires »

33 Commentaires Commenter.

  1. le 5 novembre, 2010 à 23:53 Benoit écrit:

    Que pensez-vous de ce reportage?

    http://www.youtube.com/watch?v=WnFUIx7OdTQ

  2. le 6 novembre, 2010 à 2:20 Jean Koong écrit:

    Benoit :

    Il ne s’agit pas exactement d’un reportage : c’est un extrait de La Bête Noire, film de propagande présent sur le DVD du spectacle 1905 de Dieudonné. « De propagande » est peut-être un peu exagéré, mais ce film « anonyme » est nettement partisan, déforme parfois les faits et surtout occulte tout un pan de la réalité qui ne lui convient pas. Il est là pour flatter les derniers fans « normaux » de Dieudonné et tenter de les réconcilier avec lui.

    L’extrait, notamment diffusé sur YouTube avec de naïfs commentaires parfois violemment racistes en dessous, joue avec les amalgames. Il montre le petit événement organisé au théâtre de la Main d’Or en novembre 2004 : quatre rabbins ultra-orthodoxes de la minuscule secte Neturei Karta tiennent une conférence en présence de Dieudonné et, semble-t-il, de la militante Maria Poumier, crypto-négationniste et traductrice de l’antisémite notoire Israël Shamir dont on voit un livre à 4:57. Les rabbins n’en sont pas du tout chagrinés…

    Pour les antisémites de la « nouvelle judéophobie », qui veulent se faire passer pour des antisionistes respectables, il est important de se montrer aux côtés de ces rabbins facétieux en disant « Regardez, nous aimons les Juifs ! » d’une part et « Il y a des Juifs antisionistes » d’autre part. C’est ridicule, car en réalité les antisémites n’apprécient que le discours des Juifs qui passent leur temps à dire du mal de leur peuple, alors que les antisionistes juifs, ceux que l’on connaît mieux, les Morin, Brauman ou Stambul, s’opposent à Dieudonné et à sa clique comme ils s’opposent aux sionistes.

    En écoutant attentivement les rabbins, on s’aperçoit qu’ils ne tiennent pas un discours politique mais religieux voire sectaire, et qui est le type même de discours que les antisémites veulent propager : Israël n’a pas attendu la venue du Sauveur qui redonnera la terre aux Juifs de diaspora, Israël pèche contre Dieu, Israël est une imposture, et si le monde s’effondre un jour, ce sera à cause de ce Royaume du Mal, qu’il faut déloger coûte que coûte. Les Neturei Karta ne sont pas des analystes, des critiques dignes de la politique israélienne, ils partent d’emblée avec un a priori religieux, « Israël est le Mal » est supposé dans tous leurs raisonnements. Ce n’est pas sérieux. Si on écoutait tous les illuminés de la planète, il ne resterait pas beaucoup d’Etats sur terre…

    Kémi Séba, le suprématiste noir français, Louis Farrakhan, le leader de la Nation of Islam, Mahmoud Ahmadinejad, le président iranien, font partie des antisémites qui se montrent aux côtés des Neturei Karta pour se donner une virginité perdue depuis longtemps. Eh oui ! On peut être antisémite et fraterniser avec quelques Juifs. Des nazis l’ont fait, pourquoi pas Dieudonné ? On peut aussi être Juif et antijuif, Français et antifrançais, bouddhiste et antibouddhiste… La haine est une passion qui se moque bien de ce genre de contradiction.

  3. le 4 septembre, 2013 à 21:03 Sadness écrit:

    Il m’attriste beaucoup de voir que l’humanité peut si vite oublier ses travers et retomber dedans sans scrupules, et qu’un antisémitisme bête et méchant et à peine déguisé puisse se propager si facilement… Les gens ne peuvent donc pas vivre sans haine, sont-ils obligés de toujours penser aux complots des juifs ou de quelconque autre minorité (riche ou non, nombreuse ou non, peu importe tant que la haine est là…) vraiment, lire et entendre ce genre de choses m’attriste beaucoup…

  4. le 15 septembre, 2013 à 1:44 gemp écrit:

    Excellent travail, très bien documenté, je vous en remercie. Il m’a permis de démontrer les affabulations de Dieudonné sur ses procès — sa fiche Wikipédia est floue sur le sujet.

    Une analyse aussi intéressante a été faite sur le site Conspiracy Watch qui, je pense, pourra vous intéresser puisque vous la citez en lien.

    Une démarche critique et non partisane est, vous le démontrez, indispensable.

  5. le 15 septembre, 2013 à 13:13 Jean Koong écrit:

    @ gemp
    Pardonnez-moi, mais cet article sur Rudy Reichstadt, l’animateur de Conspiracy Watch, que vous mettez en lien est tout simplement médiocre. De cette médiocrité, difficile à discerner quand on est peu averti, qui consiste à imiter la rhétorique des grands polémistes et des grands enquêteurs, comme un enfant imite les adultes, pour travestir tant bien que mal des affabulations (et des diffamations) en analyses. Le travail de M. Reichstadt ne mérite pas cela. Je n’ai, pour l’immédiat, pas le temps de détailler ce que j’écris là, je le réserve pour plus tard. Vous le dites : je ne suis pas partisan. En d’autres termes, cela signifie que je suis partisan de la critique honnête. Donc partisan des travaux de M. Reichstadt, qui ne sont pas soumis à un projet caché « néoconservateur ».

  6. le 16 septembre, 2013 à 2:22 gemp écrit:

    Merci de votre réponse (et d’avoir publié mon commentaire – ça m’a surpris).

    Je ne peux m’abonner aux commentaires de ce post, quoique je me suis abonné au RSS de votre blog (ce qui n’est indiqué nulle part, mais je suis un geek :)

    Même si ce n’est pas l’objet de ce blog, j’espère néanmoins que vous ferez la critique de la critique. Ici, ou ailleurs, vous avez accès à mon mail, n’hésitez pas à l’utiliser pour m’en avertir.

  7. le 23 septembre, 2013 à 15:09 caplain écrit:

    Bonjour a tous!

    Je viens vers vous car mon frère de 20ans est « pro dieudonné! Je ne sais plus comment faire pour le sortir de ses idées dangereuses! Il va aux spectacles, revendique ses idées, bref, un idole pour lui!! Comment feriez vous pour lui rendre la raison!! Je suis désespérer de voir mon petit frère partir dans ses délires là!!

  8. le 23 septembre, 2013 à 17:53 Jean Koong écrit:

    Bonjour, caplain.
    Surtout, restez calme. J’espère publier dans les prochaines semaines un nouvel article dans ce blog, qui consistera en des réponses très précises démontant un à un les arguments fallacieux types des pro-Dieudonné. Je vous préviendrai quand l’article sera en ligne. En attendant, peut-être pourriez-vous témoigner un peu plus à propos de l’endoctrinement de votre frère, pour nous aider à mieux comprendre la situation. Je vous dirais bien de contacter des associations antiracistes ou anti-sectes, voire un cabinet psychiatrique, mais je ne sais pas si vous y trouverez l’âme généreuse qui vous expliquera étape par étape comment votre frère, un jeune adulte si j’ai bien compris, se sortira des pensées paranoïaques que probablement il élabore régulièrement au contact des discours haineux. Après, il y a des cas plus ou moins graves : si ça se trouve, votre frère peut se sortir seul de son cauchemar.
    Courage ! Bien à vous.

  9. le 17 octobre, 2013 à 19:50 Jules écrit:

    Et maintenant, Dieudo veut faire un spectacle sur le mariage gay. La bande annonce est floue et semble promettre le pire… J’ai aussi un ami qui est à fond dans la dieudomania, mais aucun argument ne peut en venir à bout, quoiqu’il arrive, ces gens auront toujours la pire mauvaise foi. C’est compliqué, je pense que le mieux serait qu’un personnage public puisse faire comprendre que Dieudo est dangereux. J’ai du mal à comprendre comment il peut y avoir autant de réactionnaires, autant d’engouement pour un type qui rassemble les mouvances extrémistes de tout bord.

  10. le 3 novembre, 2013 à 12:51 André écrit:

    Bonjour,

    Je crois que le plus consternant est de faire croire qu’en tapant sur les juifs en France ou en Europe, on est « courageux » et « subversif »…

    Depuis 1945 ça c’était un peu calmé évidement, mais il n’ a pas fallu attendre trop longtemps non plus…

  11. le 10 novembre, 2013 à 1:16 Adèle écrit:

    Beau boulot d’investigation, extrêmement bien construit. Merci ! Dieudo a failli me faire perdre un ami. J’espère qu’un jour il entendra raison…

  12. le 3 décembre, 2013 à 11:25 Alex écrit:

    Bonjour,

    Tout d’abord merci pour ce travail qui est relativement bien fait.
    Cependant j’aurai une question toute simple, ne me considérant ni antisémites ni anti-sionniste ni raciste mais trouvant (pas tout mais) certain gags de Dieudonné très drôle, peut-on allez voir un spectacle de dieudonné sans être considéré comme pro dieudonnée et donc tout ce qui en découle antisémite raciste etc… Merci pour vos réponse.
    PS ne peut-on pas juste aimer l’humoriste ? car effectivement sa carrière politique est une grave erreur à mon sens…

  13. le 3 décembre, 2013 à 15:11 Jean Koong écrit:

    Alex, si vous allez au théâtre de la Main d’Or ou dans une salle où Dieudonné est programmé, cela peut être pour plein de raisons, on ne va pas vous regarder automatiquement comme si vous étiez antisémite, même si on le suspectera. Vous pouvez aussi regarder un des premiers spectacles de l’humoriste en solo et apprécier.
    Maintenant, et c’est là le gros souci, si vous claironnez que vous avez applaudi son dernier spectacle et que vous avez beaucoup ri à ses sketchs, on vous prendra avec raison pour un antisémite. Vous écrivez que la carrière politique de Dieudonné est une grave erreur, alors soyez cohérent : considérez que ses spectacles sont devenus des meetings politiques dangereux où les blagues racistes fusent. Accepter l’ « humour » de Dieudonné, c’est aujourd’hui accepter un esprit pervers, et si Dieudonné « provoque » aujourd’hui, c’est à la haine raciale, au conflit des communautés. Quand il chante Shoah Nanas, il est plus pitoyable que drôle, il n’est pas dans l’humour noir appréciable ni dans l’ironie grinçante, il n’est pas en train d’utiliser le ressort comique du décalage entre l’horreur et la tristesse généralement éprouvées à l’idée d’un crime contre l’humanité et la gaieté d’un personnage indifférent ou irrévérencieux, mais il est en train de caricaturer un « système sioniste » fantasmatique, de minimiser et de railler le génocide des Juifs sous prétexte que beaucoup d’entre eux, cupides et manipulateurs, grossiraient l’importance d’un drame ordinaire à des fins extrêmement malveillantes. Dieudonné témoigne qu’il fait « rire avec des vérités », mais ce qu’il appelle « vérités », c’est son délire complotiste et négationniste. Il ne plaisante pas sur les Juifs, mais il les traîne dans la boue, tantôt les fait huer, tantôt les ridiculise devant son petit public sensible à cet « humour brun ».
    Un conseil, Alex : fuyez ce cauchemar écoeurant. Jouez une dernière partie d’échecs avec Dieudonné et allez maintenant apprécier l’humour de quelqu’un d’autre. Et ne me faites pas croire que Dieudonné est irremplaçable : s’il y a aujourd’hui un comédien remplaçable, c’est bien lui.

  14. le 3 décembre, 2013 à 19:53 Alex écrit:

    Merci pour votre réponse rapide, en regardant « Le divorce de Patrick » par exemple je n’ai pas l’impression qu’il stigmatise ou traine dans la boue les juifs en tout cas pas plus que les musulmans ou les chétiens.
    Je pense néamoins allez le voir en spectacle et pas à Paris mais en province pour me faire ma propre idée ainsi si ce que vous dites est vrai je serai le premier à le revendiquer.
    Cependant je ne pense pas qu’il faille stigmatiser les gens qui peuvent aller le voir en spectacle en les considérant comme raciste ou antisémite car personnellement je ne me considère réellement pas comme tel bien au contraire ! De plus je pense qu’on peut rire de tout, des blanc, des juifs des musulmans des handicapés des noirs des gros etc… en mettant tout le monde sur le même pied d’égalité. N’êtes vous pas d’accord avec ça ?

  15. le 3 décembre, 2013 à 21:28 Jean Koong écrit:

    Pardonnez-moi, mais je vois surtout, Alex, que vous êtes un incroyable et suspect retardataire. Où étiez-vous ces dix dernières années ? Vous avez boudé tout ce temps l’humoriste politicien ? Depuis 2004 et le spectacle Mes excuses, Dieudonné s’en prend indubitablement à une cible particulière : les Juifs. On a le droit de plaisanter sur les Noirs, les bouddhistes, les homosexuels ou qui vous voulez, et même exclusivement sur les Juifs ! Pourquoi un « pied d’égalité » ? On n’est pas dans la « concurrence victimaire » ! Cependant je répète ce que tout le monde a constaté, sauf vous apparemment : Dieudonné ne plaisante plus sur les Juifs, il passe ses nerfs sur eux, il les insulte, les accuse d’avoir un rôle central dans ses théories du complot, fait savoir que les priver de certains droits ne serait pas un mal, etc. Ce sont des faits, amplement commentés et analysés. On croit rêver quand vous suggérez, à la manière promotionnelle des dieudomaniaques faussement naïfs, que vous irez voir Dieudonné pour vous faire votre propre idée. Cela veut dire que les extraits de spectacles présents sur ce blog (article « Anthologie ») ne vous répugnent pas ? Cela veut dire que quand tout le monde vous dit « danger » en vous montrant le ravin, vous plongez au cas où tout le monde vous mente comme dans un grand complot ?
    Que vous le vouliez ou non, la plupart des gens qui rient des saillies calibrés pour les négationnistes, les intégristes et les pervers d’extrême droite, sont des gens qui croient, entre autres pensées insensées et haineuses, qu’il y en a marre de cette juiverie qui domine le monde ; le reste du public de Dieudonné est constitué d’inconscientes victimes de sa propagande et de gens qui partent avant d’avoir la nausée.
    Récemment, Dieudonné a été condamné, 28000 euros c’est une somme ! Allez donc payer votre place, c’est vrai quoi ! En soi, donner son argent à un humoriste ne devrait pas faire de mal aux Juifs, en soi, hein…
    Il est entendu que votre dernier commentaire, Alex, sera le dernier de la sorte que j’autoriserai. J’ai hésité à le publier (le doute), je serai désormais inflexible.

  16. le 4 décembre, 2013 à 7:04 princestelle écrit:

    Bonjour Jean, je trouve votre blog interessant et instructif et je ne suis pourtant pas d’accord avec vous a 100% mais je respecte le ton courtois qui manque bien souvant des que l’on essaye de debattre de tels sujets. Je me considere comme anti-sioniste et j’ai vainement essaye de debattre sur plusieurs blogs et pages et ca finit toujours de la meme facon impolitesse, insultes qui de mon point de vue n’elevent pas le debat. Je suis curieuse de savoir ce qui vous a derange dans le dernier commentaire de Alex ?

  17. le 4 décembre, 2013 à 9:04 Alex écrit:

    Bonjour,

    Merci pour votre réponse j’en prends bonne note et continuerai à investiguer et me renseigner avec un oeil aguerri.

  18. le 4 décembre, 2013 à 16:28 Jean Koong écrit:

    princestelle :
    Ce qui, dans le com d’Alex, m’a « dérangé », si tant est que ce soit le mot juste, est expliqué dans mon dernier com, et je n’ai rien à ajouter sur ce point précis. Ce qui me dérange dans votre com, en revanche, c’est d’une part que vous faites comme si mon dernier com n’était pas suffisant, ou inexistant, et attachez de l’importance à une futilité, et d’autre part que vous vous présentez comme « anti-sioniste » avec ce trait d’union qui me fait craindre bien des choses. Le débat est intéressant mais parfois houleux, vous en témoignez. Cependant, ici, on ne débat pas sur le sionisme ou l’antisionisme, à moins que cela ait un lien direct avec le vrai sujet du blog. Et on ne débat pas non plus pour savoir si la bande à Dieudo est antisémite ou non, cette fois-ci pas pour la raison que ce serait hors-sujet, mais parce que ça ne fait pas débat chez les sociologues et que tous ceux qui se penchent sur le cas Dieudonné constatent un antisémitisme obsessionnel factuel, ce qui fait de tout débat une conversation de bistrot au mieux, un déni du fait au pire. Si vous êtes « anti-sioniste » à la manière des fan(atique)s de Dieudonné, alors vous vous trompez de blog. Dans le cas contraire, soyez claire, j’insiste, soyez claire dans vos explications sur vos intentions. Merci.

  19. le 9 décembre, 2013 à 1:59 TenX1Ace écrit:

    Bonsoir,
    Je tombe par hasard sur votre blog. Enfin pas complètement, je suis quelque peu fasciné par ce que l’on peut appeler le « cas Dieudonné » depuis quelques temps. Depuis l’apparition (et non la médiatisation) du phénomène de la « quenelle ».

    Il est important pour moi dans toute cette histoire de pouvoir répondre à plusieurs questions.

    La première, celle de la liberté d’expression. Quels sont (en dehors du risque de diffamation et de calomnie) les limites de celle-ci?

    La deuxième, est de savoir, non pas si Dieudonné à le droit de défendre son « oeuvre », dans le sens certes bien délicat de création en tant qu’humoriste (il me semble de plus en plus difficile de détacher l’humoriste et le personnage politique), avec une porté médiatique?

    La troisième question est de savoir à quel degré « sommes nous » responsable de la situation floue qui stagne autour de ce phénomène, raciste ou non, dans la mesure ou sa liberté d’expression est bafouée.

    Je vais tenter de developper quelque peu ces points et questionnement, ainsi que mon analyse de tout cela.

    Il me semble, non pas essentiel, mais au moins plus clair avant d’aller plus loin de préciser que je n’appartient à aucune communauté religieuse, n’ayant pas de sensibilité politique marqué plus que cela, bien qu’étant plus en phase avec une certaine conception des valeurs socialistes. Cette précision étant, non pas pour dédouaner mon discours, mais pour qu’il n’y ai aucune ambigüité quand a mes propos. Je cherche juste a comprendre un phénomène qui selont moi nous dépasse puisque se développant selon moi de façon trés rapide et totalement anonyme.

    Je pense dans un premier temps que la liberté, et dans ce cas, la non liberté d’expression (dans le sens d’une visibilité médiatique libre et a grande échelle) de Dieudonné est problématique de la conception même de cette liberté d’expression. Il me semble dans notre société, impossible de traiter de certains sujets de façon contradictoire. Il lui est impossible, a lui et a d’autre, problématique d’exprimer une opinion aussi subversive soit elle. Il me semble tout à fait normal que certaines idées, dans le cas ou elles se trouvent plus que tendancieuse, n’aient pas de propagation à grande échelle. Je pense notamment aux thèses négationnistes, et ce, qu’elle touche toutes les civilisation et cultures. Je pense cependant que dans l’univers et le raisonnement de Dieudonné, que la censure dont il « souffre » soit en partie coupable de ce déraillement de pensée. N’était il pas en duo avec un comique appartenant à la communauté juive? Je ne pense pas que le « mal » soit innée en sa personne, mais qu’il ai eu, par un besoin de valorisation, une envie de combattre une « injustice » de non droit d’effectuer son travail dans des conditions respectables (annulation de spectacle, pressions politiques et culturelles…).
    Selon moi, c’est une personne en mal de reconnaissance qui ne cherchais, par des moyens peu louables, a faire parler de lui, qui s’est retrouvé prisonnier de ses propos, et qu’il a alimenté. Mais je peux me tromper sur ce point, et ce n’est pas là le sujet de mon intervention. Le problème est selon moi, jusqu’ou devons nous l’empêcher de s’exprimer, autrement dit, quelles sont les limites que nous pouvons fixer pour une intervention de Dieudonné? Il assure et affirme ne pas être antisémite, mais anti sioniste, ne pas nier le génocide juïf et ne pas avoir de problème avec la communauté. Différentes vidéos sur internet peuvent mettre en doute cette idée. Avons nous le droit de l’empêcher de s’exprimer si il reste dans son rôle de caricaturiste, provocateur et humoriste? Il me semble que tout en restant dans un certain cadre, ses propos ne sont pas plus diffamatoires que certains autres. Je ne veux pas rentrer dans le débat stérile du « deux poids/deux mesures », même si plusieurs des exemples que je serais ammener a citer peuvent s’en rapprocher. Il me semble, que pour le bien d’une société, nul ne soit épargné par une critique dans la mesure ou elle se trouve fondé et respectueuse. Pour Dieudonné (et je n’ai pas vu l’intégralité de ses spectacle, donc mes propos sur la question sont a prendre avec précautions), je n’ai pas vu, dans le cadre de ses sketch, plus d’animosité sur une communauté que sur une autre.

    Cela nous ammène a ma deuxième question, de savoir si il a le droit d’exprimer ses idées, dans le cas ou celles ci restent dans un cadre « humoristique ». La définition de ce cadre réside dans le fait d’être programmé/diffusé/accomplie dans une institution ayant pour but de représenter une forme artistique d’écriture, caricature ou de spectacle vivant, j’entends par la salle de spectacle, théatre etc…Pour ce qui est du spectacle vivant, le problème est finalement infime. Notre société étant géré dans le domaine de l’information par internet, comment analyser et apprécier ses vidéos? Sketch commme n’importe quel « youtubeur » connu? Là, mon interrogation est tout a fait claire, son message est clairement politisé sur les vidéos qu’il diffuse. Mais se défend t il réellement de cela, ou se cache t il derrière son costume d’humoriste? Et c’est cette ambigüité qui pose problème, cette double casquette qu’il se donne. Celle de comédien et de penseur public qui crée le trouble. Son message quitte son rôle définit d’humoriste pour avoir des aspect de propagande et de « résistance » face à un ordre établie. Une fois encore je ne me pose pas la question de savoir si il y aurait une part de vérité dans son discours. Mon but est juste de savoir ce que cela engendre.

    Et c’est là que la question qui me pose le plus de problème arrive. Sommes nous responsable de l’objet Dieudonné? Objet dans le sens instrumentalisation d’une pensée antisémite, ou « contestataire » trés limité en terme de respect d’autrui.
    En interdisant dans un premier temps la liberté d’exercer a Dieudonné, je pense que nous avons crée une sorte de monstre que nous ne comprenons pas, ou alors trop tard pour le combattre. Tout comme les médias l’ont fait avec le front national, le fait de « museler » un courant de penser pendant des années (par forcement par de la censure, mais par une définition négative et non objective, par une dévalorisation des propos tenus) au lieux d’apporter un débat de qualité et une explication de la non rationalité de tels idéologie à je pense crée un effet « loupe » sur ces courants. En plus clair, si Dieudonné cumul des millions de vue sur internet, c’est en grande partie par envie de liberté, je ne pense pas que les 2 millions d’internautes qui regardent les vidéos soutiennent ses idées, mais qu’ils aient envie d’avoir une vision globale du monde qui les entoure, avec ses bons et mauvais aspects.Il reste par contre, j’en suis convaincu, une partie qui adhère a ses idées, non pas par défaut, mais par besoin de reconnaissance et de légitimité. Pour illustrer mon propos, deux exemples.

    L’enseignement de l’histoire mondiale, et principalement de la seconde guerre mondiale devrait elle occulter la pensée et la personnalité des criminels de guerre? JE pense que si l’on veut connaitre et comprendre une problématique, il ne faut pas seulement s’intéresser a ses conséquences, mais bien prendre en compte toutes les données. En ce sens, et c’est pour cela que je le fait, les vidéos de Dieudonné doivent avoir une visibilité. Autant que son discours, toujours dans le cas ou celui ci ne soit pas a l’encontre de la moralité d’autrui. c’est le soucis qu’il y a dans son discours, et une fois encore, dans sa schizophrénie d’amuseur/politique.

    Deuxième exemple pour expliquer ce souci et cette engouement face a son discours. L’histoire des unes de Charlie l’hebdo et des caricatures de Mahommet. Dans ce cas, l’ensemble ou presque de la classe politique s’est uni autour du journal pour défendre la liberté d’expression, et ce, même si celui ci se trouvait à la limite de l’humour. Bien que l’idée de dénoncer une différence de traitement habite mon discours, je ne peux m’empêcher d’analyser une hypothétique réaction des citoyens ayant été touché par ces dessins. Mon envie de comprendre cette animosité palpable de tout côtés et d’analyser ce phénomène m’oblige a penser également a ce fait.

    Pour finir, je pense que Dieudonné est prisonnier d’une démarche dans laquelle nous l’avons nous même enfermé, que son combat, bien qu’étant infondé et injuste, comporte SUR CERTAINS POINTS, une légitimité et une vision que nous nous devons d’accepter si nous voulons mieux la combattre. Nul doute que ces combats et problématiques ne sont que le fruit de l’importance que nous donnons aux discours et réflexions. Loin de moi l’idée de classifier les histoires de chaque civilisations et cultures, mais en n’autorisant pas les revendications de certains, nous ne faisons qu’accroitre l’éloignement et la haine de certains autres. Ils se réfugient alors ou ils le peuvent, et se retournent vers ceux qui les écoutes.

    Je n’ai malheureusement pas eu le temps de parcourir ce blog, qui je le pense, m’apportera beaucoup de réponses sur les nombreuses zones d’ombres que ce sujet provoque. Je corrigerais mon retard au plus vite. Mais il est rassurant que l’on puisse trouver un espace ou l’on puisse en débattre, et contrairement a l’avant propos du blog, je pense au contraire qu’il faut une diffusion de support comme celui ci pour que tous les avis puissent s’exprimer dans la mesure ou ils restent dans les limites de la légalité et du respect.

  20. le 9 décembre, 2013 à 5:34 Jean Koong écrit:

    @ TenX1Ace

    Votre com est long, plein de questions, plein de naïveté peut-être aussi. Dans un premier temps, en effet, parcourez ce petit blog ainsi que les coms sur cette page, ce qui vous permettra de constater que Dieudonné n’est pas, comme tant d’autres personnalités, un gars sain et sympa qui dérape une ou deux fois, mais il est DEVENU un antisémite obsessionnel propagandiste, dont la stratégie malsaine et dangereuse est de style « anti-sioniste » (il expose un pseudo-antisionisme pour cacher sa judéophobie) et crypto-négationniste (il n’écrit pas de textes négationnistes mais n’en pense pas moins et le fait savoir). C’est un propos scientifique, sociologique et politiste, que je tiens là, pas un discours bizarre ou idéologiquement orienté qui prendrait pour cible un pauvre homme qui ne le mérite pas (je suis d’ailleurs inattaquable en justice). Personne de sensé ne pense que le mal est inné en sa personne (j’emprunte votre formule). En revanche, j’ignore comment il va s’en remettre ! Il est clair que des milliers d’internautes qui regardent ses vidéos n’ont pas une bonne conscience de ce qui se passe.

    Dans les prochaines semaines, je compte mettre en ligne un article répondant à des arguments dieudomaniaques : cet article contiendra des réponses à la moitié de vos questions, donc je vous invite à y être attentif et à apporter vos critiques à ce moment-là. Je ne reviens ici que sur quelques points.

    Vous utilisez l’expression « non-liberté d’expression » en ce qui concerne Dieudonné. Elle est mauvaise. Quand on regarde tout ce qui lui arrive, on remarque qu’il n’est pas puni par une limitation excessive de sa liberté d’expression (tant mieux : notre République serait à deux vitesses sinon). Pour comprendre ça, il faut rappeler que la liberté d’expression est une liberté politique qui trouve ses limites dans le vivre-ensemble. Elle n’est donc pas la liberté de tout dire impunément. Jamais on n’a interdit quelque chose à Dieudonné que l’on n’interdit pas aussi à tout autre citoyen français (dans le but d’assurer la paix sociale). Il peut donner tous les spectacles qu’il veut à la Main d’Or, il a le droit de demander des salles en province, il vient parler sur quelques plateaux télé et on lui accorde plus d’interview qu’à vous ou qu’à moi ! Mais, pour prendre l’exemple des médias, ils font ce qu’ils veulent, les médias, il n’y a pas de « quota Dieudonné » : si un animateur ou une prod ne veut pas l’inviter, c’est son droit. Pourquoi aurait-il plus accès que vous ou que moi à la parole publique largement diffusée, alors que lui fait profession de sa haine des Juifs ?! Il lui arrive de dire des trucs sensés, même sur Israël ou la Palestine, on aimerait qu’il les dise tout le temps mais ce n’est manifestement pas ce que lui veut. Donc écoutons tout un tas d’autres personnes parler de ces sujets polémiques et délicats, mais pas des racistes, ça vaut mieux.

    « Museler » est un verbe que vous employez inconsidérément. Pourquoi tant de gens refusent de débattre avec Dieudonné ou un membre du FN ? C’est avant tout parce que ces derniers le cherchent : ce n’est pas tant qu’on refuse le débat, c’est qu’eux ne débattent pas dans les règles. « Nous » sommes fort peu responsables de ce qui arrive à Dieudonné. Ses premiers propos antijuifs, il les a tenus sereinement dans les médias. Après coup, nous sommes intervenus, et avec raison, pour limiter non pas sa liberté d’exprimer des pensées, mais ses actes malveillants. Une injure publique, une diffamation, une incitation à la haine raciale, sont de tels actes. Dieudonné s’était malheureusement déjà disposé à suivre un chemin décadent. Il ne l’a pas choisi librement, il était fragile, il a été endoctriné par ses premiers contacts dans la nébuleuse rouge-brune.

    Les dieudomaniaques utilisent des arguments comme : pourquoi on défend Charlie Hebdo et pas Dieudonné ? C’est évidemment un piège grossier, évité une fois qu’on a digéré ce que j’ai énoncé plus haut. Mais pour des milliers, des millions de gens peu avertis, le piège fonctionne.

    « L’enseignement de l’histoire mondiale, et principalement de la seconde guerre mondiale devrait elle occulter la pensée et la personnalité des criminels de guerre ? » Non, c’est pour ça qu’il/elle ne l’occulte pas ! Certes, vous n’entendrez pas souvent un professeur raconter à des collégiens une vérité brute, par exemple que les nazis voulaient détruire les Juifs pour purifier la prétendue race aryenne et se donner quasi-magiquement de meilleures chances de gagner la guerre. Mais on peut comprendre que ce type d’enseignement où on expose un délire raciste hautement nocif soit réservé à l’université.

    Vous êtes généreux, vous pensez beaucoup à Dieudonné, c’est bien, c’est paradoxalement aussi de lui entre autres qu’on se préoccupe quand on le fait passer devant les tribunaux (on n’est jamais la victime d’un procès équitable). Pensez aussi aux victimes de ses saillies haineuses (pas qu’aux Juifs d’ailleurs). Pensez aussi aux crimes atroces des totalitaristes et des ennemis de la liberté, et reconnaissez que discuter des petits déboires d’un humoriste-politicien qui foule aux pieds les droits de certains groupes de personnes, des déboires qui seraient dus à notre mauvaise gestion de la liberté d’expression, c’est un peu mettre le monde à l’envers et ne pas voir les vrais problèmes. Dieudonné n’est pas un insoumis à un mauvais système, il gagne d’ailleurs de l’argent grâce au système, mais idéologiquement c’est un crapuleux destructeur d’un système qui tient tant bien que mal la route tout en étant d’une grande patience avec ses nombreux bourreaux conspirationnistes aux idées plus ou moins mortifères !

  21. le 25 décembre, 2013 à 19:14 CREANGE Yves écrit:

    Bonsoir. Tout d’abord, je vous souhaite un très joyeux Noël, c’est de circonstance. Je découvre votre blog aujourd’hui même, je n’ai donc encore lu que cette page de présentation et elle me suffit pour me convaincre que je vais venir souvent vous lire. D’abord, parce que, le sujet m’intéresse beaucoup, j’ai également écrit un article assez modeste pour ma part sur mon blog et parce que surtout, la façon dont vous présentez votre travail et vos objectifs me paraissent motivés, en effet, par une démarche d’honnêteté intellectuelle et de rigueur. C’est tout ce que j’attends. L’analyse méthodique, factuelle en refusant l’acharnement. Si je vous ai bien lu, vous êtes exactement dans cette dynamique et c’est un gage de qualité.
    Je vous encourage à venir souvent alimenter votre blog que je vais maintenant prendre le temps de découvrir plus tranquillement.
    Yves CREANGE

  22. le 27 décembre, 2013 à 20:06 woos écrit:

    Votre Blog est intéressant, documenté. J’apprécie aussi votre honnêteté quant à la variété de commentaires que vous retenez et que vous publiez. A bientôt 40 ans j’ai connu l’ascension de cet humoriste, son glissement progressif et son changement de cap définitif. Je pense qu’il faut rester vigilant et en ce sens je soutiens votre démarche informative et objective. Félicitation! Certains de nos contemporains semblent se plaire dans une certaine paresse intellectuelle, une facilite d’opinion à l’emporte pièce, un effet de mode « drolatique », invoquant le « complot » pour seule réponse à des faits concrets. Je vais moi aussi suivre votre blog et vous encourage dans votre démarche. Passez de bonnes fêtes de fin d’année, Cordialement Ousmane

  23. le 30 décembre, 2013 à 1:57 rol écrit:

    je lis certains commentaires … et je me dis que les fascistes de tout poils n’ont pas de soucis a se faire … a force de se poser des questions sur tout et n’importe quoi, on en oublie l’essentiel ! une forme de pensée nauséabonde … le cœur même de la pourriture humaine ! faire une « quenelle » (sorte de salut nazi) devant le portrait de cette petite Anne Franck est tout simplement dégueulasse … j’ai honte d’appartenir a cette race que l’on dit « humaine », honte de voir a quel point certains sont méchants ou stupide c’est selon !!
    a force d’attendre et de ne rien faire on risque de rejouer un vieux film dégouttant !

  24. le 1 janvier, 2014 à 0:43 nigun écrit:

    Bonjour,
    Je viens de découvrir votre blog.
    Félicitations pour le travail accompli.
    Une des questions que je me pose: comment cerner l’ampleur réelle (et non fantasmée) de l’impact de Dieudonné dans l’opinion? Il y a le noyau dur, puis les publics ethniquement et politiquement proches (jeunes issus de l’immigration, négationnistes divers et (a)variés, débris de l’ultra gauche et de l’ultra droite, tiers-mondistes,, et puis tous ceux qui admirent la posture (soit disant) anti-système et le défoulement sarcastique et goguenard qu’elle autorise. Ça fait beaucoup de monde à votre avis?

  25. le 1 janvier, 2014 à 4:55 Jean Koong écrit:

    nigun : Bonjour et bonne année…

    Vous posez LA question du moment ; la réponse est rendue très difficile en raison des cercles concentriques que vous décrivez. Il n’y a évidemment pas que des antisémites (paranoïaques, obsessionnels) dans le public actuel de Dieudonné et parmi les visionneurs de ses vidéos, encore moins des néonazis, mais il y en a. Il y a aussi des gens qui se sont perdus là et repartent bien vite ; il y a aussi des gens qui temporairement reçoivent, acceptent tout ou partie du discours antisémite et politiquement foireux distillé par Dieudonné entre deux rires. Car le guru sait y faire. Même si sa propagande et ses mensonges sont aperçus par les vigilants. Il est marginalisé mais il en tire avantage : il lance une petite mode de la quenelle pour s’agripper à quelques jeunes esprits anti-système qui ne le connaissent que très peu, et à ceux qui le connaissent un peu mieux il leur chante, entre autres, la rengaine victimaire du martyr noir, qui très vite lui permet de balancer les pires préjugés/fantasmes sur « la communauté organisée », comme dit Soral, comparse de Dieudonné.

    Le politologue Jean-Yves Camus a récemment tenté par deux fois de nous éclairer, même si lui non plus n’a pas de chiffres précis. Je vous laisse avec lui :

    http://www.conspiracywatch.info/Dieudonne-le-retour-de-la-theorie-du-complot-comme-explication-du-monde%E2%80%8F-selon-le-politologue-Jean-Yves-Camus_a1171.html

    http://www.lejdd.fr/Societe/La-quenelle-un-geste-transgressif-d-une-betise-insondable-645892

  26. le 2 janvier, 2014 à 20:05 nigun écrit:

    Merci pour les liens. Camus fait une bonne synthèse je trouve.
    Je vous envoie un petit clip en échange…une sorte de contre-poison homéopathique à l’utilisation sarcastique et goguenarde des faux rabbins ou faux juifs orthodoxes dans les sketches et affiches de Dieudonné.
    http://youtu.be/YwWFA04sqEo

  27. le 3 janvier, 2014 à 22:10 woos écrit:

    Bonsoir et bonne année!
    J’apporte un peu d’eau à ton moulin, le nouvel obs
    a sorti un nouvel article sur le phénomène, article en soi peu intéressant mais dans les commentaires qui suivent un internaute explique ce qu’il à vécu, perçu et entendu à l’intérieur de la file d’attente…c’est édifiant. N’ayant pas l’autorisation directe de cette personne je ne me permets pas de mentionner son pseudo (son commentaire commence par « erreur professionnelle » et a été posté vers 20h45 ce jour). Je classerai ce dernier dans la rubrique « au cas ou vous auriez encore des doutes » à l’attention des décérébrés qui pensent qu’il ne s’agit que d’humour. Cordialement Ousmane

    Edit:
    http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20140103.OBS1315/au-spectacle-de-dieudonne-rires-non-stop-et-obsession-des-juifs.html

  28. le 5 janvier, 2014 à 18:05 ECKERT écrit:

    Contribution brillante de Maître Eolas, comme toujours qui fait référence indirectement à ce blog. Bien cordialement

    http://www.maitre-eolas.fr/post/2013/12/30/Pourquoi-il-ne-faut-pas-faire-taire-Dieudonn%C3%A9-%28mais-il-ne-faut-pas-l-%C3%A9couter-non-plus%29

  29. le 5 novembre, 2014 à 18:08 Comprendre Soral et Dieudonné écrit:

    Continuer la lecture sur :
    http://www.comprendre-soral.fr/

  30. le 10 janvier, 2015 à 21:12 marie écrit:

    Tout d’abord félicitation pour ton courage, car il est en effet difficile aujourd’hui d’oser se positionner contre ces groupes idéologiques, de plus en plus violents, et en plus procéduriers. Merci de participer à ta façon à la défense de nos libertés a tous, en communiquant intelligemment.

    Enfin, en te lisant je vois que tu es arrivé aux mêmes conclusions que moi en tentant de comprendre les idéaux qui semblent sous tendre ces discours inquiétant: « bonimenteurs paranoïaques qui incitent à la haine » dis-tu. C’est la sensation que j’ai eu en visionnant les vidéos de Dieudo notamment sur certains points. J’ai identifié ce qui semble être une position plutôt paranoïaque (notamment dans sa manière de croire à un complot du peuple juif, ce que trouve aberrant et faux). Il faut rester précis sur une chose: pour moi ce ne serait pas un dégrée de troubles ‘cliniques’ avérés, soit rien ne nous permet de dire qu’il est paranoïaque décompensé en visionnant ses vidéos. C’est important car cela implique la notion de responsabilité pénale pour les propos tenus, et aussi il me semble important de ne pas confondre de-facto psychopathologie et actes délinquants. Question de respects pour les malades j’entends, car nous ne vivons heureusement plus à l’époque d’avant Philippe Pinel, où fous et criminels étaient enchainés ensembles, indifféremment dans les institutions, et assimilés les aux autres… Il est vrai qu’il y as quelque chose qui relève d’une position paranoïaque dans ce portrait délirant du peuple juif que dresse Dieudonné, mais pour moi il s’agit d’une prise de position politique, psycho social, qu’il choisit de faire dont il est pénalement responsable. Prise de position dans laquelle il semble s’enliser intellectuellement…

    Je ne sais si tu vois où je veux en venir, mais en tant que futur chercheuse en psychologie, certes j’identifie le coté déconnant de ces réflexions, mais je souhaite protéger les malades contre les préjugés dont ils pourraient souffrir si on n’expliquait les propos racistes tenus par certains par de la psychopathologie. Même si de très bons théoriciens en psychologie ont disserté sur le côté paranoïde des racismes. La notion de trouble infra-clinique, sous le seuil du diagnostic, a son importance. Soit: ça y ressemble, mais ce n’est pas la même chose.

    Enfin, dans mon quotidiens, j’ai constaté que beaucoup de personnes que je connaissais, jeunes, avait adhéré au message de l’humoriste, j’étais très étonnée qu’il ait cet impact sur autant de personnes de mon entourage. Cela voulait dire que les gens qui adhèrent à ce qu’il dit sont en fait nombreux! La jeunesse en manque de leaders politiques consistants s’est retranché autours de cette figure apparemment… Pour moi son seul argument est de ne pas être lisse et consensuel, ce qui est une exception dans notre monde politique d’esprits prudents et mesurés. Cela suffit malheureusement à ce que les gens, en manque de représentant politique, se retrouvent happés par ce type. Il manque quelqu’un de populaire, habile dans le verbe, et engagés dans son propos, pour fédérer la jeunesse. C’est un vrai problème, et sans doute pas le seul.

    Je suis étonné que tant de personnes de mon entourage ne parviennent pas voir où est le problème avec son message. Personnellement il m’avait déjà mise très mal à l’aise, des années avant son changement de cap. Déjà je le trouvais trop dur, ses œuvres me paraissaient drôlement violentes parfois dans la manière de dire les choses. J’ai cherché à comprendre pourquoi. Aujourd’hui je pense que son message très populaire a contribué a dégradé notre paix fraternel au sein de la population française. Si je peux comprendre qu’après avoir lui-même souffert de la haine et des discriminations il ait éprouvé du ressentiment, je trouve sa radicalisation très critiquable. C’est une mauvaise solution, égoïste et prétexte pour lui à se laisser aller à commettre justement ce qu’il reproche aux autres. Et qui s’adresse à des cibles innocentes, ne lui en déplaise.

    Enfin, concernant les débats sur le fait qu’il soit drôle ou non, doué ou pas doué en tant qu’artiste, et pourquoi ce serait soi-disant un argument en sa faveur : désolée pour cette mauvaise nouvelle, mais malheureusement le talent artistique n’est pas le garant d’un message philanthrope, pas la marque d’une personnalité humaniste, respectueuse, ou qui respecte son prochain… Il est possible d’être très doué dans la malveillance, et être artistiquement doué n’a jamais été un critère sine qua non de citoyenneté modèle. Malheureusement le pire exemple de cela est Hitler, qui s’il n’était effectivement pas si mauvais peintre qu’on ne le dit, n’en était pas moins un véritable monstre morale et un criminel abominable. Donc, pour moi c’est juste une non-question : peu importe qu’il soit doué ou non, ça n’excuse en rien ses prises de positions. Le seul problème étant le pouvoir de persuasion que cela lui donne sur certains, attention : oui il est plutôt talentueux pour le verbage satyrique et cynique, et non ce n’est pas signe que le message porté est vrai, encore moins excusable.

  31. le 13 janvier, 2015 à 9:36 Laurent écrit:

    Bonjour
    Je viens d’entendre le commentaire de Dieudonné suite à la manifestation du 12 janvier 2015.
    Je pense qu ‘il serait juste qu’il soit condamné à l’avenir à ce que toutes ses déclarations pour pouvoir être publiées doivent auparavant être autorisées par son ancien compagnon de scène Elie Semoun , et ce pour une durée de 30 ans .

  32. le 13 janvier, 2015 à 18:41 Jean Koong écrit:

    marie : Merci pour ce long exposé. Je précise quand même que des personnes comme moi qui s’attaquent à l’intolérance et au mensonge ne risquent pas grand-chose par rapport à des personnes qui, selon leurs intégristes détracteurs, attaquent gravement une religion. On ne risque rien à montrer à qui est dans le doute que Dieudonné est un militant antisémite dangereux, rien par rapport à ce que risquait Charlie Hebdo en dessinant le cul du Prophète.

    Laurent : Heu… Oookkééé…

  33. le 14 janvier, 2015 à 20:03 marie écrit:

    Si tu ne prends pas autant de risques que Charlie Hebdo, tu as le courage de dénoncer des actions, notamment populaires chez des groupuscules qui n’hésitent parfois pas à passer à l’acte. Donc, oui, c’est important qu’il existe le message opposé au sien sur la toile, et tu as du mérite de le diffuser !

Laisser un commentaire

memoiresdinconnu |
sanaurel |
Rencontrer sur meetic |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jevoushaimetous
| philomélimomo
| L.A.L.M SERVICE